La racine à l’origine!

Le follicule pileux ou follicule pilo-sébacé est la partie dans laquelle le poil commence à naître. Chez l’homme, des follicules pileux sont présents sur toute la surface du corps, mis à part les paumes de mains et les plantes de pieds. Le follicule pileux contient également à sa partie supérieure une glande, la glande sébacée.

keratine

Ce petit organe sert à produire du sébum. Le sébum est une substance graisseuse, blanche ou jaunâtre. Cette substance est relâchée à la surface de la peau pour protéger la peau contre de nombreuses agressions extérieures comme les microbes, la sécheresse… Un excès de sébum entraîne la formation de points noirs et d’autres boutons. Une surproduction de sébum peut être due à différentes choses : le dérèglement hormonal (mauvais fonctionnement d’une ou plusieurs hormones de l’organisme), le stress, une grosse fatigue (…).

Le poil va alors se construire grâce à un processus qu’on appel « kératinisation », c’est-à-dire un assemblage de cellules de kératine produit par les kératinocytes. La kératinisation consiste à durcir les cellules mortes au niveau du stockage, et une fois ces cellules durcies elles vont remonter petit à petit en s’assemblant le long du follicule pileux pour former le cheveu. (Flèches rouges)

keratinocytes-follicule-pileux

C’est une protéine et plus particulièrement une protéine fibreuse, c’est-à-dire que c’est une longue molécule de protéines en forme de filament qui est pratiquement insolubles dans l’eau. La kératine est présente chez l’homme au niveau des cheveux, des poils et des ongles et comme chez les animaux, elle imperméabilise le poil et protège des rayons UV mais pas que, la kératine présente beaucoup de propriétés qui rend la kératine le composant essentiel du cheveu :

1 : LA PERMEABILITE : La kératine est sensible à l’humidité, elle peut retenir jusqu’à 40% de son poids en eau, ce qui entraîne un gonflement du cheveu et celui-ci peut gagner 15 à 20% de diamètre, on peut donc dire que l’humidité modifie la structure physique du cheveu.

2 : L’ELASTICITE : Dans le cortex, la kératine se retrouve sous forme de ressort, ce qui permet au cheveu de se distendre et de revenir à sa longueur initiale. Vous pouvez en faire vous-même le test, si vous prenez un cheveu, que vous l’étirez doucement, il pourra s’allonger de 25 à 30% sans ce casser et une fois relâché il reprendra sa longueur. Si votre cheveu se casse sans s’étirer cela signifie que vos cheveux ne sont pas en bonne santé.

3 : LA RESISTANCE : Pour rompre la kératine d’un cheveu, il faudrait en moyenne 60 à 100 grammes, donc 100 000 cheveux pourraient porter 600 à 1000 kg ! Même si ceci reste abstrait puisque le cuir chevelu céderait avant.

4 : LA PERNNITE : La kératine ne se décompose pas mais plutôt se conserve en laissant des traces de toutes les substances que le sang ou la sueur communique aux kéranocytes lors de la fabrication de la kératine. Il devient donc possible de savoir tout ce que le propriétaire du cheveu a mangé, ce qu’il a fumé, les médicaments qu’il a prit ou encore les périodes de stresse qu’il a eu.

5 : LA COULEUR : Les mélanocytes sont des cellules qui définissent le pigment de la mélanine et le transmettent aux kéranocytes pour colorer la kératine.(Nous ne nous étendrons pas sur cette propriété car elle sera le sujet de la partie suivante).

6 : LA PLASTICITE : La plasticité du cheveu se traduit par une capacité à garder sa forme initiale toute en passant par la chaleur, l’eau ou même des brushings qui eux ne changent que temporairement sa forme. Mais il est également possible de changer durablement une forme naturelle de cheveux : avec de nombreux agents chimiques il devient possible de transformer les propriétés physique du cheveu comme une coloration ou un défrisage (…) mais ces produits restent aujourd’hui très agressifs pour nos cheveux, nous vous le prouverons dans les parties suivantes.

7 : ELECTRICITE : La kératine est un matériel isolant qui piège facilement l’électricité statique. Plus le cheveu manquera de sébum, plus la cuticule sera abîmée donc le cheveu sera sec. Mais pas d’inquiétude, il existe différents moyens d’atténuer ce problème.

8 : BRILLANCE : Sur une kératine en bonne santé, les écailles de la cuticule lisses et plates peuvent en effet refléter la lumière comme un miroir. Mais au contraire si le cheveu est abîmé, c’est-à-dire que les écailles sont ouvertes ou irrégulières, le cheveu semblera terne.

9 : LA SENSIBILITE : Les hormones sexuelles, le stresse, et l’alimentation sont trois facteurs de la vitalité du cheveu. Les aliments vont apporter les protéines nécessaires à la fabrication de la kératine par le sang dans les kéranocytes. Le cheveu a besoin de souffre, de fer et de vitamines pour être en bonne santé. Les végétariens, par exemple, manque de protéines qu’on retrouve dans la viande telle que le fer (..). Leur kératine s’amincit, il est donc utile de prendre des compléments alimentaires comme la levure de bière pour les protéines et de la spiruline pour le fer.

10 : L’HEREDITE : Les caractéristiques de la kératine sont transmises génétiquement : elle peut être plus ou moins épaisse, plus ou moins résistante et souple, la couleur est également héréditaire. Cette hérédité dépend du génome de chaque individu, c’est-à-dire l’hérédité familiale.

keratine-et-ethnies

Magicfashion |
Céline beauté |
Mehendihenna99 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Ninibeauty
| Mllexbeaute
| Alexyou3888